Epilation Laser - Centre Laser Dermato Dix (Metz-Moselle)
Centre Laser Dermato Dix
Hôpital Sainte Blandine
3 Rue du Cambout
57000 Metz

Epilation laser

L’épilation laser permet une disparition progressive et durable du poil. Utilisée depuis 1990, elle a  fait ses  preuves. Elle est  rapide, moins douloureuse que les techniques classiques (cire ou épilation électrique...). Elle  ne  laisse  pas de  cicatrices. Elle améliore nettement la qualité de la vie.

Avant Après plusieurs traitements

Les Indications

  • Epilation de confort
    Elle traite toute pilosité gênante (visage, aisselles, maillot, jambes) chez la femme. Chez l’homme, elle diminue la densité pilaire (dos, torse)
  • Epilation à caractère médical
    Elle s’adresse aux patientes ayant une pilosité anormale du visage et /ou du corps, liée à une anomalie hormonale (hirsutisme secondaire) ou une hypersensibilité des récepteurs hormonaux de la base du poil (hirsutisme primaire). Pour une plus grande efficacité du traitement, il est préférable que l’épilation laser soit  associée à un traitement médical. Elle peut être prise en charge de façon partielle par l’assurance maladie.
  • Folliculite par pili incarnati
    l’épilation laser est un excellent traitement de l’incarnation du poil responsable de "boutons disgracieux" :
    • Chez la femme : au niveau du maillot et des jambes
    • Chez l’homme : au niveau de la barbe   

La technique Laser épilatoire

La lumière à haute énergie traverse la peau pour atteindre le pigment (brun-noir) du bulbe, elle le chauffe et le détruit sans détériorer les autres structures de la peau. Elle est inefficace sur les poils blancs et roux en raison de l'absence de pigments.
La pousse du poil obéit à un cycle pilaire avec trois phases : anagène – catagène – télogène. Ce cycle dure plusieurs semaines. Seuls les poils en phase de croissance (anagène) seront définitivement détruits, soit environ 10 à 20 % à chaque passage. Pour une plus grande efficacité du laser, il est nécessaire de ne plus extraire les racines des poils mais plutôt de les raser.

L’épilation est progressive : il faut compter 4 à 10 séances en moyenne sur deux ans, selon la zone à traiter. Dans certaines zones  une séance d’entretien est recommandée (visage).

LA SEANCE LASER EST TOUJOURS REALISEE PAR UN MEDECIN DANS NOTRE CENTRE

Les lasers épilatoires utilisés dans notre centre

  • Laser ALEXANDRITE : APOGEE ELITE  de CYNOSURE (755nm) : laser médical de référence.
  • Laser Nd YAG : APOGEE ELITE de CYNOSURE  (1064nm) : pour les peaux foncées en particulier.
  • LUMIERE INTENSE PULSEE : IPL ELLIPSE.

Le choix du laser dépendra de la couleur de la peau, de l’épaisseur des poils, de la zone à épiler.

Déroulement du traitement

Avant la séance :
Pendant 1 à 2 mois, il est déconseillé d’épiler les poils (cire - pince - épilateur) mais il est possible de les raser ou de les couper. Les poils sont rasés  2 à 3 jours avant le traitement pour éviter toute perte d’énergie et toute brûlure. La peau ne doit pas être bronzée, il convient d’éviter les séances d’UV et la prise de médicament photosensibilisant.

Durant la séance :
Les lunettes ou les coques oculaires de protection sont obligatoires. Pour réduire l’inconfort, un système de refroidissement est couplé au laser ALEXANDRITE et Nd YAG. Un gel de contact entre le laser et  la peau est nécessaire pour utiliser l’IPL.

À chaque spot laser, une surface d’environ 2 à 5 cm² est traitée. Il y a une sensation de picotements, de "coup d’élastique chaud". La durée de la séance dépend de la zone à traiter : de quelques minutes  pour la lèvre supérieure jusqu’à 1 heure pour des surfaces étendues.

À la fin du traitement, il y a sensation de cuisson  avec rougeur et effet "chair de poule" témoin de l’efficacité de l’épilation. Ces effets (bien atténués par les crèmes apaisantes) sont transitoires, ne durent que  quelques heures et ne laissent aucune marque.

Après une séance laser :
Les poils vont tomber spontanément pendant une période de 15 jours. Puis, pendant quelques semaines, il n’y aura plus de repousse avant qu’un nouveau cycle pilaire apparaisse. En pratique, il s’agit d’un appauvrissement progressif et définitif du stock de poils.

Le rythme des séances est fonction de la zone, du sexe, avec espacement progressif au fur et à mesure de l’atrophie des poils.

 

 Recommandations :

  • L’exposition solaire est contre-indiquée tant que les rougeurs persistent (environ 15 jours). Un écran total est nécessaire pendant l’été.

 Effets secondaires possibles

  • OEDEME : régressif spontanément.
  • CROUTELLES : disparition avec les crèmes.
  • BRULURES : si la peau est bronzée le traitement doit être différé pour les éviter.
  • DEBRIS DE POILS : élimination spontanée dans les jours qui suivent la séance.
  • TACHES BRUNES, TACHES BLANCHES : transitoires. Elles surviennent si la peau est pigmentée lors du traitement.

 Contre-indications

  • Peau bronzée.
  • Grossesse.
  • Médicaments photosensibilisants.
  • Poussée d’herpès notamment sur la lèvre supérieure.

Prise en charge par la sécurité sociale : une demande  peut être envisagée en cas de pilosité hormonodépendante.

Retour à la liste des traitements